reponse

 

© L'invention de la Photographie.

 

La vérité sur Louis Daguerre.

 

Quelques notes préliminaires.

Some preliminary notes.


"Je désigne sous le nom d'Héliographie, la découverte qui fait l'objet de cet ouvrage. Elle est due à l'observation d'un phénomène de la lumière, (..)

la propriété solidifiante, (..) qui dans ses effets remarquables est la solution du problème que je m'étais proposé et

qui fixera désormais toute mon attention." (Nicéphore Niépce 1829.)

 

Suite à la proposition de Daguerre d'employer l'iodure d'argent comme couche photo-sensible :

Nicéphore Niépce à Louis Daguerre: lettres datées du 8 novembre 1831 et du 3 mars 1832.

"Aussi, après quelques autres tentatives, en suis-je resté là, regrettant bien vivement, je l'avoue, d'avoir fait fausse route pendant si longtemps, et, qui pis est, si inutilement &&"

"Mais, je le répète, Monsieur, je ne vois pas que l'on puisse se flatter de tirer parti de ce procédé, pas plus de tous ceux qui tiennent à l'emploi des oxides métalliques...."

 

"I designate under the name of Héliographie the discovery that is the subject of this book. It is due to the observation of a phenomenon of light,

solidifying the property, which in its remarkable effects is the solution that I proposed and

which now fix my attention."Nicephore Niepce.

 

Following the proposal of Daguerre to use silver iodide as a light-sensitive layer:

Niépce to Daguerre: letters dated 8 November 1831 and 3 March 1832.

"So after a few more attempts, I remained there, although regretting deeply, I confess, to have gone wrong for so long, and what is worse, if unnecessarily &&"

"But, I repeat, Sir, I do not see that we can boast to take advantage of this method, nor of those who hold to the use of metallic oxides ..."

 


"Quiconque a réfléchi sur l'histoire des découvertes ne mettra pas en doute, cependant, que, si la photographie a obtenu l'immense succès que chaque jour augmente, c'est que Daguerre, qu'on oublie trop et envers qui l'ingratitude semble de mode, ne s'est pas contenté de produits imparfaits, qu'il ne s'est pas arrêté en route, et qu'il a montré du premier coup des épreuves d'un art irréprochable, devant lesquelles les plus délicats se sont inclinés." Jean-Baptiste Dumas. (1864)


"il me suffit d'avoir appelé votre intérêt, et votre équité, sur cette question de partage de droits entre Mr Daguerre et Mr Niépce. Je me fie en outre au sens droit et steady du public anglais; j'entends du public éclairé, qui ne porte pas une décision sans avoir entendu les plaidoyers contradictoires. Car, pour le puffing, il appartient de droit aux esprits médiocres de tous les pays." J B Biot à Talbot le 19 mars 1839.


"Le chapitre est consacré à l'examen de quelques réclamations de priorité qu'excita la publication de l'admirable découverte de MM. Niépce et Daguerre, et il prouve clairement la grande antériorité de nos compatriotes...." François Arago.


"Suite aux mensonges d'Isidore Niépce, de la famille et de l'historien chalonnais Victor Fouque, aidés par des auteurs n'ayant aucun scrupule, Niépce est considéré comme l'unique inventeur de la photographie; ceci convenant aux Niépço-idolâtres mais pas à la recherche de la vérité"

(Du Saussois 1876.)

"Mais la providence, qui se mêle avec justice des actes de postérité, renverse tous les jours l'oeuvre d'usurpation.

Le nom de Daguerre s'efface de plus en plus de la mémoire du peuple...Il faut que le public sache que si Daguerre en tâtonnant,

en se traînant sur les indications de Niépce*, est parvenu au perfectionnement des épreuves....."

"Quel est l'homme de quelque valeur, quel est l'honnête homme de bien qui ne préférerait avoir mérité dans sa vie, l'épitaphe de Niépce,

au lieu de celle de Daguerre...."

"Il en sera de même de la Photographie. Qu'on l'appelle, tant qu'on voudra, Daguerréotype...."

(Du Saussois 1876.)

"Following the lies of Isidore Niépce, family and historian Victor Fouque Chalon helped by unscrupulous authors, Niépce is considered the sole inventor of photography." Jacques Roquencourt.

* " j'aime à me persuader que vous consacriez volontiers, Monsieur, quelques instants, à un genre de travail qui à plus d'une analogie avec vos occupations habituelles....." Niépce à Daguerre le 23 octobre 1929.

Et surtout d'excellents conseils_de_Mr Daguerre. que je tacherai de mettre à profit. "

Niépce à Bauer.(4 mai 1828)

 

(cité aussi par Lavoisier)

Avant propos:

Au lieu d'observer les choses que nous voulions connaître, nous avons voulu les imaginer. De supposition fausse en supposition fausse, nous nous sommes égarés parmi une multitude d'erreurs; et ces erreurs étant devenues des préjugés, nous les avons prises par cette raison pour des principes: nous nous sommes donc égarés de plus en plus. Alors nous n'avons su raisonner que d'après les mauvaises habitudes que nous avions contractées. L'art d'abuser des mots sans les bien entendre a été pour nous l'art de raisonner......Quand les choses sont parvenues à ce point, quand les erreurs se sont ainsi accumulées, il n'y a qu'un moyen de remettre l'ordre dans la faculté de penser; c'est d'oublier tout ce que nous avons appris, de reprendre nos idées à leur origine, d'en suivre la génération , et de refaire, comme dit Bacon, l'entendement humain.

L'origine des connaissances.

L'Abbé de Condillac

The origin of knowledge.

Instead of observing things we wanted to know about, we tried to imagine them. From false assumption to false assumption, we got lost into a multitude of mistakes; and as these errors became prejudices, we assumed they were principles, thus we erred more and more. Then we could only reason through those bad habits we had acquired. The art of misusing words we didn't really understand became our way of reasoning... When things have reached that point, when errors have been piling up, the only way to reorder our ability to think is to forget all that we have learned, to go back to the origin of our ideas, to follow their generation and to recreate, according to Bacon's words, human understanding.

nous remercions Annick Pourny pour cette traduction.

L'invention de la photographie.

NIEPCE-DAGUERRE

 


"dans l'espoir que je ne réclamerai pas en vain l'utile appui de tant de personnes plus capables que moi d'en assurer la réussite"

"liés par un traité d'après lequel il ne sera donné de publicité à ma découverte que lorsqu'elle aura atteint un degré de perfection jugé nécessaire, ce travail va se trouver spécialement à la charge de mon associé (Mr Daguerre)..." Niépce à de Curley : 18 février 1830.

Daguerre améliorera effectivement le procédé de Niépce basé sur la sensibilité des bitumes et des résines, en inventant le procédé au résidu de l'essence de lavande développé par les vapeurs de pétrole: le "Physiotipe"dont le principe est à la base du contrat de 1829.

© archives familiales.

Adolphe Bataille comte de Mandelot.

Premier témoin de l'invention de la photographie.


1700

Objectif particulier de caméra obscura du 18ième siècle.

 

 

1755-1762

La découverte de l'achromatisme:

 

les premiers calculs: Euler, Clairaut.

Clairaut: les premiers objectifs achromatiques corrigés des aberrations sphériques dans l'axe et en dehors de l'axe (coma).

 

1800

Lettre de Degotti.

 

1802

Ne pas oublier Thomas Wedgwood.

 

Procédé au nitrate d'argent.

 

1816 -1821

Théâtre de l'ambigu-comique.

 

© Amicorum du graveur (Arch JR)

Un clair de lune.

 

1816 -1817

Les Niépce et le Marquis de Jouffroy d'Abbans.

 

Pendant les années 1816 et 1817 des négociations s'engagèrent entre les Niépce et le Marquis de Jouffroy d'Abbans.

Différentes raisons feront que celles-ci n'aboutiront pas, et surtout, le Marquis était déjà en négociation avec le Sieur Dat.

C'est à cette date qu'ils eurent l'idée de faire des essais sur les sels d'argent:

"Quant à l'objet de mes recherches, je vous dirai qu'elles sont la suite d'une idée première que nous eûmes mon frère et moi, il y a des années, lorsque mon frère partit pour Londres &&&" (donc en 1816 et non en 1814 et 1797). Nicéphore à de Curley le 26 novembre 1824.

En Angleterre, Claude démontra théoriquement, que le mouvement perpétuel était possible. Il en informa son frère: " J'en ai acquis depuis longtemps la démonstration mathématique...Et que par conséquent elle n'était point une chimère." (arch privée)

La famille Niépce étant concaincue de la possibilité de l'invention d'un moteur utilisant le mouvement perpétuel était donc responsable de sa propre faillite.

A ce sujet L B Francoeur, professeur de la Faculté des Sciences de Paris, écrivait en 1833:

"Quelque machine qu'on emploie, une force étant donnée, l'effet peut en être réduit, par le calcul,

à monter un poids déterminé à 1 mètre de hauteur, en 1 minute; lorsqu'on appliquera cette force à telle machine qu'on voudra, elle ne pourra au plus produire le même effet:

et encore il est certain qu'à cause des frottements et des pertes dues aux résistances, le poids qu'on élèvera sera toujours moindre que celui que ce calcul indique.

La recherche du mouvement perpétuel est donc une preuve d'ignorance des lois de la mécanique, ou celle d'une maladie d'esprit.

Tant de personnes se livrent à cette vaine recherche, y perdent leur temps et y dissipent leur fortune, que nous avons jugé utile d'exposer les principes propres

à garantir la jeunesse d'une manie aussi funeste." (Nous reviendrons sur ce sujet, car la réalité des faits est plus complexe.)

 

1821

Arbre généalogique de la famille Niépce par Armand-Caillat.

 

Il manque un Niépce dans la branche de Sennecey le Grand. C'était l'oncle du colonel David Niépce.

 

1823 -1832.

Vincent et C Chevalier.

 

1824 -1826

Procédé sur papier de Daguerre:

 

Nitrate d'argent et éther chlorhydrique.

"poursuivant cette idée insensée de saisir les fuyantes images de la chambre obscure et de fixer sur le papier, sous une forme matérielle et durable" J B Dumas.

"il marque déjà des teintes très sensibles avant que le nitrate montre les moindres traces d'altération." (J B Biot: 18 février 1839)

 

1826

Le point de vue du Gras de Nicéphore Niépce en août 1826.

 

 

1827

Le procédé sur la photographie en couleur de Daguerre.

 

La rencontre entre Niépce et Daguerre au mois d'août 1827.

 

Le village d' Unterseen d'après L J M Daguerre et D Chouaba.

 

Voyage en Angleterre de Nicéphore Niépce.

 

La romance sur la mort de la Princesse Charlotte écrite par N Niépce, musique d' I Niépce.

 

1827-1829

Et surtout d'excellents conseils de Mr Daguerre

 

"que je tâcherai de mettre à profit". Niépce à Bauer. (4 mai 1828).

C'est bien Daguerre qui a conseillé l'utilisation des vapeurs et du plaqué d'argent.

Les origines du plaqué d'argent, de l'utilisation de l'iode et de toutes les méthodes employées par Niépce et Daguerre.

 

Nicéphore Niépce et le graveur Augustin François Lemaitre.

 

Graveur conseillé à Nicéphore par le Comte de Mandelot.

"J'avais le projet d'aller à Autun, mais la belle saison a été si détestable que je n'ai osé roquer le moindre voyage; je remets donc mes projets à l'année prochaine, et si toutefois rien ne vient les déranger, j'espère pouvoir aller jusqu'à Châlon et avoir le plaisir de vous visiter."

 

1828

"J'ai fait construire par l'opticien Vincent Chevalier un objectif achromatique qui donnera infailliblement dans la chambre noire, plus de champ et plus de netteté aux images représentées."

 

1829

Contrat entre Niépce et Daguerre.

Définition: article: c'est le nom que l'on donne aux clauses et conditions d'un contrat. (Répertoire de la jurisprudence du notariat 1827).

 

Articles 3 et 4 .

 

Niépce et Daguerre ont signé un contrat le 14 décembre 1829.

Dans tout contrat il y a des clauses: les articles 3 et 4 en stipulent les limites.

Le principe physico-chimique de l'invention de l' Héliographie est bien précisé.

Daguerre inventera le "Physiotipe" basé sur la sensibilité du résidu de l'essence de

lavande. Ce procédé n'est pas le "Physautotype".

Suite à une observation importante de Daguerre sur l'héliographie, les deux inventeurs vont faire en 1832 une découverte et mettre au point le physautoype basé sur le principe de Niépce (sensibilité des bitumes). Par la suite, Daguerre inventera le physiotype (sensibilité des résines).

 

Basis for a provisional treaty.

 

Clause 3 and clause 4 of the treaty between Niépce and Daguerre.

Physiotipe = residue of the Essence of Lavanda = resin residue = physico-chemical principle of the treaty between Niépce and Daguerre: invented by Daguerre.

Falsification of texts with the backing of the CNRS and the Academy of Science!

Daguerre will mention physiotipe and not physautotype as the appellation of this process.

Following an important observation of Daguerre on the héliographie, the two inventors in 1832 will make a discovery and develop the physautoype based on the principle of Niepce (bitumen). Subsequently, Daguerre invented the physiotype (resin).

 

 

Articles 5 et 6 du contrat entre Niepce-Daguerre.

 

"Mr Daguerre y apporte une nouvelle combinaison de chambre noire".

Invention du premier objectif photographique.

"Quand à la force de cet appareil, comparée à toutes les chambres obscures connues, il est comme 3 à 1."

 

 

Le diaphragme à iris de Daguerre:

 

Ce diaphragme n'a pas été inventé par Niépce. Daguerre s'en servait pour les variations d'éclairage des tableaux du Diorama.

Il en fournira un deuxième pour équiper une chambre fabriquée par Nicéphore et son fils, copie de la chambre noire du contrat.

Nous avons donné cette information au musée de Chalon le 18 septembre 2008.

 

1832

Suite à une observation de Daguerre, les deux inventeurs vont faire une découverte et mettre au point le physautoype basé sur le principe de Niépce. Par la suite Daguerre inventera le physiotype toujours basé sur le principe de Niépce.

© Lettre de février 1832. (Arch JR)

Passionné par les effets de la lumière, Daguerre présentera son premier tableau à double effet "l'Intérieur de l'église de St Etienne du Mont" en 1834.

 

Au sujet du Pont-Neuf et du portrait de Jules Chevrier.

 

 

1833

Mort de Niépce.

 

Lire le texte complet de la souscription de 1838. Dans ce texte Daguerre reconnaît l'antériorité des travaux du bourguignon.

"M. Nicéphore NIEPCE, de Chalons-sur-Saône, déjà connu par son amour pour les arts, par de nombreuses et utiles inventions, et qu'une mort aussi prompte qu'inattendue vint ravir à sa famille et aux sciences le 5 juillet 1833, avait trouvé1, après de longues années de recherches et un travail opiniâtre, un principe (bitume de Judée note de JR) à cette importante découverte; il était parvenu, par des expériences multipliées et variées à l'infini, à obtenir l'image de la nature à l'aide de d'une chambre noire ordinaire; mais son appareil ne présentant pas la netteté nécessaire, et les substances sur lesquelles il opérait n'étant pas assez sensibles à la lumière, son travail, quoique surprenant dans ses résultats, était néanmoins très incomplet. (Héliographie)"

" Quelques modifications importantes que je fis subir au procédé, jointes aux recherches continuelles de M. Niépce, nous faisaient présager un heureux dénouement (Physautotype) lorsque la mort vint me séparer d'un homme qui, à de vastes et profondes connaissances, unissait toutes les qualités du coeur; qu'il me soit permis de payer ici à sa mémoire, qui me sera toujours chère, un juste tribut d'estime et de regrets."

"Sensiblement affecté de cette perte, j'avais momentanément abandonné nos travaux; mais bientôt, les poursuivant avec ardeur, j'atteignis au but que nous nous étions proposé.(Physiotype) principe: résidu de l'essence de lavande et apparition de l'image avec les vapeurs de pétrole)"

 

1837

Au sujet du portrait de Mr Huet:

 

expertise et argumentation.

Daguerre has done a portrait of himself, said to be excellent. (lettre de LUBBOCK John William à Talbot datée du 2 Novr 1839)
Le portrait de Jules Chevrier d'août 1840 a été effectué par Isidore Niépce avec l'objectif de 6 pouces de distance focale

inventé par Daguerre en 1832.

The portrait of Jules Chevrier August 1840 was conducted by Isidore Niepce

 with 6 inch lens focal length

invented by Daguerre in 1832.

 

 

1838

Le boulevard du Temple de Daguerre.

 

Le boulevard du Temple daguerréotypé par Daguerre avec l'objectif de 14 pouces. Les daguerréotypes représentant le boulevard du Temple ont été offerts par Daguerre. Arago fera aussi un daguerréotype du boulevard du Temple, du haut du Diorama.

 

Souscription pour le Daguerréotype

 

 

1839

Loi du 7 Août 1839.

 

Article 1er

MM Daguerre et Niépce fils font cession....

du procédé de M Niépce père, avec les améliorations de M Daguerre, et du dernier procédé de M Daguerre, servant à fixer les images de la chambre obscure.

 

3ième Objectif inventé par Daguerre.

 

Daguerre va présenter en 1839 le 3ième objectif qu'il a inventé pour photographier les paysages. Biot en fera un commentaire élogieux à Talbot, au mois de mai 1839.

La chambre de Daguerre fût fabriquée par Alphonse Giroux. Potonniée indique dans son histoire de la photographie, que ce dernier était parent de l'épouse de Daguerre.

Depuis, Giroux a eu une promotion en devenant le beau-frère de l'inventeur.

Nous avons été eu relation avec les descendants de cette famille et nous pouvons affirmer qu'il n'y a aucun lien de parenté entre l'épouse de Daguerre et Alphonse Giroux.

 

Hippolyte Bayard.

 

La correspondance de Jean-Baptiste Biot avec Talbot, les communications aux Académies des sciences et des beaux-arts, nous permettent en reprenant la chronologie des événements, de faire apparaître la contribution d'Hippolyte Bayard à l'invention de la photographie, sous son véritable aspect.

Un autre Hippolyte Bayard: une évidence!

"il y a ici un monsieur Bayard, qui a présenté à l'Académie des beaux-arts des épreuves de ce genre, faites à la chambre obscure, dont l'effet à paru très satisfaisant"

J B Biot à Talbot.

 

1840-1841

Les objectifs de Chevalier et de Petzval.

 

Polémique de Chevalier sur l'invention de l'objectif double, l'objectif combiné ou l'objectif allemand.

"Je vous remercie infiniment de la qualification de savant que vous me donnez ; mais je me crois vraiment en droit de réclamer, car je suis seulement un artiste zélé ". correspondance de Charles Chevalier au botaniste Desmazières (arch privée).

 

1851

10 juillet 1851 : décès de Daguerre.

 

Suite aux accusations iniques d'Isidore Niépce:

"Mon bienheureux époux "dont le caractère loyal vous était connu", Monsieur Daguerre, vient de terminer et sans maladie aucune, sa carrière." 

Texte de l'abbé Moigno daté de 1850, en parlant d'Arago.

"Son âme noble et généreuse ne lui a pas laissé soupçonner qu'on pouvait le tromper: et il s'est fait le narrateur trop fidèle des faits qui lui ont été fournis, faits dénaturés par M.Daguerre. Osons seulement faire un voeu; c'est que M. Arago profite de l'occasion qui lui sera certainement offerte un jour pour reconnaître que l'on avait attenté à sa bonne foi."

 

1856-1857

Sebron élève de Daguerre au Diorama.

 

Document d'Hyppolite (sic) Sebron élève de Daguerre: l'étrange notice des oeuvres de Sebron.

Accusations graves contre Daguerre: en fait, c'est une vengeance pour avoir été remercié par Daguerre.

 

1864

Souvenir de Jean-Baptiste Dumas sur Daguerre.

 

" S'il (Daguerre) eût été détourné de sa voie, cependant, la photographie n'existerait pas; qui oserait en douter?"

" c'est que Daguerre, qu'on oublie trop et envers qui l'ingratitude semble de mode"

 

1867

Pour les inconditionnels de Nicéphore Niépce. exemplaire très rare.

 

 

1883

Manuscrit de Mentienne.

 

Mentienne maire de Petit-Brie.

Le manuscrit de Mentienne écrit pour l'inauguration du buste de Daguerre à Cormeilles-en-Parisis, sa ville natale.

 

1925

L'invention de la photographie par Georges Potonniée.

 

Les couleuvres de Georges Potonniée ou comment fabrique-t-on une légende.

 

2002

Contestation.

 

Contestation sur les méthodes employées par certains auteurs sur l'histoire de la photographie.

 

2013

 

Le portrait de Dorothée Léocardie COTTE

effectué par Daguerre en 1844.


Nota: sur ce site, les écrits en bleu sont des liens.

Nota: Les documents portés sur ce site, sauf mention, sont des archives privées.


contact:

niepce-daguerre@orange.fr


 

Nous disons à certains auteurs indélicats de respecter la propriété intellectuelle.

 

http://etudiant.lefigaro.fr/les-news/actu/detail/article/universite-une-petition-contre-le-plagiat-pour-arreter-de-fermer-les-yeux-496/

A ce sujet voir l'excellente enquête et article de Phil Jacquet dans le Monde daté du 11 novembre 2010.

Pourquoi le plagiat gangrène-t-il l'Université?

-Aucune discipline épargnée.

-Quatre types de plagiat.

-Le respect de la déontologie.

1

livre_de_Daguerre.html