reponse

 

retour à: http://www.niepce-daguerre.com/

"Form der daguerre'schen camera obscure objective aufmerksam gemacht und aufgefordert wurde, den grund derselben zu erforschen.

Bekanntlich sind die von Daguerre verwendeten Objective achromatische Plan-Convexe-Linsen, deren plane* Seite dem Object, die convexe dem Bilde zugekehrt its." Petzval

* (nota: la face d'entrée de l'objectif de Daguerre est concave avec un grand rayon de courbure # 2m70)

 

Le Palais Royal photographié par Daguerre.

©LE 3ième OBJECTIF INVENTE PAR DAGUERRE*

par Jacques Roquencourt

 Daguerréotype inversé de Daguerre (Académie des Sciences de Saint- Pétersbourg) Nous remercions Marc Kereun.

 

Après l'objectif du contrat de 1829, l'objectif de 6 pouces de foyer de 1832, Daguerre proposera cet objectif en 1839.

Daguerre exigeant prendra une distance focale de 14 pouces pour le format 21.5x16.5 cm.

Jean Baptiste Biot écrivait à Talbot le 27 mai 1839 ****

 

"il m'a paru curieux de pouvoir assigner les conditions physiques générales auxquelles (Daguerre) a dû nécessairement satisfaire pour obtenir la perfection où il est arrivé comme exécution d'art.Or pour vous donner un exemple de sa sagacité, je vous dirai que parmi ces conditions, il y en a de purement optiques, qui sont d'une extrême délicatesse, je ne parle pas de la nécessité que l'objectif soit périscopique pour obtenir les foyers sur un même plan à diverses distances angulaires de l'axe et je savais bien qu'il l'avait remarqué.Mais il y a une autre condition plus délicate.Chaque substance impressionnable ayant pour ainsi dire son spectre de visibilité propre, qui peut être en partie en coincidence avec le spectre lumineux, mais aussi en partie extérieure à ce spectre, il s'ensuit que les courbures de l'objectif doivent être telles qu'il soit achromatique pour ce spectre idéal, non pour le nôtre, de sorte qu'il devra être approprié à l'impressionnabilité spéciale de chaque substance.Or, ayant montré mon article** à M Daguerre, après l'avoir écrit, et avant qu'il fût imprimé, il m'a dit avoir bien remarqué aussi expérimentalement, cette condition-là, et avoir varié les courbures de son objectif périscopique, achromatisé, jusqu'à ce qu'il la jugeât satisfaite par le maximum de netteté qu'il obtenait ....Il a trouvé que le maximum d'efficacité s'obtenait dans les rayons bleus...Mais vous voyez combien de telles remarques supposent de sagacité dans un homme qui n'avait fait aucune étude d'optique ni de chimie spéciale, avant de s'être mis en tête ce sujet..........

Contrairement aux affirmations de Charles Chevalier, cet objectif n'est pas

l' objectif de Wollaston achromatisé.

 

" it was a matter of curiosity to me to establish the general physical Conditions which mr Daguerre must , of necessity, have fulfilled in order to obtain the perfection which he has reached in his art.I will tell you that these conditions include purely optical ones which are extremely delicate. I am not talking about the necessity of having a periscopic lens to obtain the focuses on the same plane at various angles of axis. I was well aware that he had observed it. But there is another more delicate requirement. Since each sensitive substance has , so to speak , its own visible spectrum , partly coinciding with the luminous spectrum but also partly outside this spectrum , it follows that curvatures of the lens should be such that it is achromatic for the this ideal spectrum , not for ours ; with the result that it should be appropriate for the special sensitivity of each substance. Now , since I showed my article to Mr Daguerre after I had written it but before it was published , he told me that he had also observed this condition in experiments and that he had varied the Curvatures of his periscopic lens which had been rendered achromatic , until he was satisfied that he had achieved the maximum sharpness. .....he found that the greatest effectiveness was obtained in the blue rays ,.... But you can see what wisdom such remarks show in a man who had never studied optics or specialised chemistry before he came to this Subject........"

ø

27 mm

d

68 mm

e1

3,71 mm

e2

10,36 mm

R1

-2691 mm

R2

248.5 mm

R3

-156.5 mm

N1d

1.639

N2d

1.518

diamètre

81 mm

dist focale th

388 mm

 

MTF achromatique

 

Calculs effectués sur un champ image de 125 mm pour la meilleure mise au point visuelle qui se trouve 2.5 mm en avant du foyer théorique.

 

 

MTF de l'objectif pour la courbe spectrale de la sensibilité de l'oeil.

retour au diaphragme_à_iris_de_Daguerre

 

MTF de l'objectif pour la courbe spectrale de la sensibilité de l'iodure d'argent.

courbure du champ image et astigmatisme

pour une distance diaphragme/1er dioptre de 68 mm

Contraste en fonction du champ et de la mise au point pour 3 et 6 pl/mm.

© Palais royal : daguerréotype de Daguerre. Musée des techniques de Prague: coll JR. format pleine plaque.

©photographie Jacques Roquencourt

©Palais Royal avec l'objectif inventé par Daguerre à f/14 (format:21X16 cm)

©photographie Jacques Roquencourt

© Ville natale de Daguerre avec l'objectif de 14 pouces à F/14.

Daguerréotype de Daguerre: "Pavillon de Flore." (Musée des Arts et Métiers)

(daguerréotype inversé)

Détail du daguerréotype "Pavillon de Flore."

(arch: JR)

Daguerréotype de Daguerre conservé à Saint-Petersbourg: (Nous remercions Marc Kereun pour cette information.)

 


Complément pour le boulevard du Temple de Daguerre.

Nous donnons ci après, les performances de son objectif pour une ouverture de F/9 et un champ de 2x10 cm correspondant à la dimension du boulevard du Temple:

soit une ouverture de moins permettant un temps de pose de 7 minutes. Ce qui serait, à notre avis, plus conforme à la position du personnage.

remerciements : Nous remercions Sarah et Anthony TURNER de l'aide pour l'obtention de la copie de la correspondance de Biot à Talbot.

références :

-**** Cette lettre ainsi que sa traduction se trouve sur .Biot à Talbot

-** article de J B BIOT dans le Journal des Savants en mars et avril 1839.

-Daguerre et l'optique :J Roquencourt.

Charles Chevalier a indiqué que l'objectif de Daguerre était l'objectif de Wollaston achromatisé, ce qui est inexact; l'achromatisation d'un objectif ne corrige pas l'aberration sphérique. L'objectif de Wollaston, même achromatisé posséde de l'aberration sphérique.

-Certains auteurs indiquent que l'objectif de Daguerre est un objectif de type Clairaut retourné; ce qui est faux. Les rayons de courbure de l'objectif ne correspondent pas aux solutions d'un objectif de Clairaut. Lire: Achromatisme.

Études Photographiques: n°5 1998 (Société Française de Photographie).

-Note sur le portrait de M Huet, : J Roquencourt, A Gunthert.

Etudes Photographiques: n°6 1999 (Société Française de Photographie).

- L'invention de la photographie:une tragédie (à paraître)

* demande de reproduction obligatoire.


© Chambre de Daguerre fabriquée par

Alponse Giroux et Cie.

 

( Alponse Giroux n'a jamais été parent de Mme Daguerre)

(Alponse Giroux was never parent Mrs. Daguerre)

 

Documents Jacques Roquencourt.

 

Chambre Gitoux vendue par http://www.westlicht-auction.com/index.php?id=185090&acat=185090&_ssl=off

 

Photographies Westlicht-auction.

 


Cotes de la chambre de Giroux relevées par Bernard Lefebvre: coll SFP.

 

 

retour au menu

Nous disons à certains auteurs indélicats de respecter la propriété intellectuelle.